Volontaires pour la nature recherche des bénévoles pour la valorisation d'un site archéologique - Gorges de l'Ardèche


Thématiques : 
614 lectures
OBJECTIFS
CONTEXTE

L’ensemble formé par le Pont d’Arc et les Gorges de l’Ardèche constitue l'un des sites naturels les plus remarquables de France.
Il offre aux visiteurs un paysage grandiose et sauvage : gorges et plateaux calcaires recouverts de chênes verts, méandres, vallées sèches reculées, grottes et avens, riche d’un patrimoine géologique et archéologique exceptionnel.

Depuis 1980, les Gorges de l’Ardèche (1575 ha) sont classées en Réserve Naturelle Nationale protégeant plus d’un millier d’espèces animales et végétales : l’Aigle de Bonelli, le Vautour percnoptère, le Faucon pèlerin, la Loutre, le Genévrier de Phénicie, etc.

L'Homme, présent dans les Gorges de l'Ardèche et leurs plateaux depuis au moins 300 000 ans, a laissé une empreinte qui témoigne de l'extraordinaire richesse culturelle de cet espace de nature.
La « Maladrerie des templiers », est l’un des joyaux laissés par l’homme dans cet espace environnemental exceptionnel.
Au cœur des Gorges, face au Cirque de la Madeleine, ces vestiges continuent à interpeller les historiens et archéologues. Abandonné de tous, le site s’est lentement dégradé ; il sera utilisé plus tard comme carrière.

Devant la valeur historique que représente cet ensemble, le Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche participe à la préservation du site et à l’amélioration des connaissances le concernant. Ainsi, depuis 2012, des campagnes de fouilles archéologiques ont été conduites sous la houlette de Nicolas Clément archéologue spécialiste du Haut Moyen Age.

La réouverture des milieux, suite à ces différentes campagnes de fouille, a eu pour conséquence de dynamiser le processus de revégétalisation entrainant ainsi une croissance forte des espèces végétales herbacées et ligneuses pionnières (ronces, robinier faux-acacia, …). Créant ainsi un potentiel risque de détérioration des vestiges mis à jour (déchaussement de pierre de construction, …).

OBJECTIF

Il s’agira de lutter contre la revégétalisation de ce site d’exception :
Arrachage manuel,
Débroussaillage et broyage des rémanents, …

ROLE DU BENEVOLE :

Durant ce chantier, les 15 et 16 novembre, les volontaires seront amenés à
- Arracher les plantes
- Réfléchir aux moyens de lutte contre les plantes dites invasives
- Découvrir l’histoire des Gorges de l’Ardèche
- Apprendre et comprendre les différents enjeux et actions de conservations que peut mettre en œuvre un gestionnaire d’une Réserve Naturelle

PROFIL RECHERCHE
18 ans minimum ou adolescents accompagnés. Bonne santé et bonne condition physique. Intérêt et curiosité pour la nature. Etre capable de vivre et de travailler en groupe.
CONTACT POUR POSTULER
Fichier attachéTaille
Microsoft Office document icon 14_inscription_rnga.doc303 Ko

A propos de l'auteur

Volontaires pour la Nature

Notre vocation, nos objectifs

Créée en 1994, Volontaires Pour la Nature (anciennement A Pas de Loup, des Volontaires Pour la Nature) est une association loi 1901 agréée Jeunesse et Education Populaire.

Notre vocation

Volontaires Pour la Nature a pour vocation de

...

Coordonnées

Maison de quartier des Ors
26 rue Magnard
26100 Romans sur Isère
Email